Logo Site Web  - Destination Archipel Guadeloupe - www.guadeloupe-fr.com
Bandeau publicitaire Primea Hotels Partie gauche Primea Hôtels Partie gauche Hôtel Golf Village

Le Bourg de Saint-François | Patrimoine touristique | Guadeloupe | Villages e..


Newsletter
34 diaporamas
icone facebook 20px x 20px
© photo Stephane TILLY
© photo Philippe GIRAUD
© photo Philippe GIRAUD
© photo Philippe GIRAUD
© photo Philippe GIRAUD
Tous les chemins mènent au bourg de Saint-François, même s'il existe une route unique entre Sainte-Anne et Saint-François fortement embouteillée le dimanche soir lors des retours de plage. Quoi qu'il en soit, pénétrer dans le centre bourg peut se faire, soit en longeant le littoral, soit en accédant directement au coeur de la ville. La première option, la plus agréable, nous oblige à passer devant la plage des Raisins Clairs, du petit cimetière indien et de poursuivre par une route étroite bordée de magasins sans grand intérêt, du moins pour faire du shooping. Au niveau du sens interdit, l'automobiliste se voit contraint de prendre à droite et de longer le port de pêche. Le matin, c'est une excellente occasion d'aller acheter du poisson à la criée, lequel a la réputation d'être toujours de bonne qualité. Quoi de plus normal pour cette bourgade autrefois habitée en grande majorité par des pêcheurs. Le port dépassé, vous entrez dans le monde de la restauration. De part et d'autres les restaurants se succèdent ; chacun son style, ses spécialités et son accueil. Il y en a pour tous les goûts et surtout tous les budgets. C'est probablement le meilleur endroit pour déguster une bonne langouste à des prix raisonnnables. Au bout de la rue, s'affichent le centre de l'UCPA et l'école de voile. La plage est modeste et réservée aux surfers. Le baigneur a lui tout intérêt de remonter sur la plage des Raisins Clairs. Une fois le virage amorcé, encore quelques restaurants avant d'entrevoir la marina. Plus modeste que celle de Gosier, elle est aussi extrèmement agréable et offre les mêmes prestations, dont un casino. De l'autre côté, l'avenue de l'Europe, la plus importante du bourg, est réputée pour ses boutiques et ses hôtels haut de gamme. Alors que le superbe golf 18 trous lui offre un agréable vis-à-vis. Voilà pour la partie exclusivement touristique.

Le centre ville au contraire est plus traditionnel, presque mélancolique. Il fut particulièrement touché par le cyclone Hugo en 1989. 82% des habitations furent endommagées laissant des traces indélébiles et irréparables dans le patrimoine architectural de cette commune. Le marché couvert en spirale accueille son lot de doudous et de marchandes d'épices. De cet énorme rond point central partent de multiples rues, toutes vers des destinations différentes. Heureusement que les indications sont, somme toute, assez précises. Ne repartez pas cependant sans avoir vu la mairie et l'église. Cette dernière surtout de par son histoire. En effet, la paroisse de Saint-François n'a pas toujours eu un culte et lorsque ce fut le cas, le cyclone de 1928 l'a tellement abimé qu'il a fallu attendre 1932 pour assister à sa réhabilitation. Les objets du culte offerts par la famille Pauvert lorsque celle-ci possédait encore l'usine de Sainte-Marthe ont également disparu pendant le cyclone. C'est l'architecte Ali Tur qui a réalisé la sacristie et le clocher de l'église. Sur la commune il est d'ailleurs intervenu sur un certain nombre de batiments comme la gendarmerie, le groupe scolaire et le bureau du trésor public.