Bandeau publicitaire Primea Hotels Partie gauche Primea Hôtels Partie gauche Hôtel Golf VillageLogo Site Web  - Destination Archipel Guadeloupe - www.guadeloupe-fr.com|| Magazine - Pointe-Noire - Mamelles - col || Photothèque - Mamelles - col - Pointe-Noire || Hôtel Guadeloupe - Hôtel Pointe-Noire - Gîte Pointe-Noire - Location touristique - Chambre d'hôte || Villa Guadeloupe - Villa Pointe-Noire - Chambre - Bungalow - Appartement - Studio
Réduction photo ST000184.jpg. Guadeloupe / Baie-Mahault / Co...
© photo Stephane TILLY
Réduction photo PG002857.jpg. Guadeloupe / Vue aérienne de l...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG002863.jpg. Guadeloupe / La route des Mame...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG002859.jpg. Guadeloupe / Route des Mamelle...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG002856.jpg. Guadeloupe / Vue aérienne de l...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG002858.jpg. Guadeloupe / Route des Mamelle...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG001765.jpg. Guadeloupe / Vue aérienne d'un...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG002002.jpg. Guadeloupe / Coucher de soleil...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG000445.jpg. Guadeloupe / Petit-Bourg / Les...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG000077.jpg. Guadeloupe / Petit-Bourg / Les...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG000448.jpg. Guadeloupe / entre Petit-Bourg...
© photo Philippe GIRAUD
Réduction photo PG000288.jpg. Guadeloupe / Petit-Bourg / Les...
© photo Philippe GIRAUD

N'en déplaise à tout quidam qui s'érigerait en disciple local de Sully, labourage et paturage ne sont certainement pas les deux mamelles de la Guadeloupe. Du moins, elles ne le sont plus. En revanche, la plastique montagneuse de la Basse-Terre ne se dissocie guère des deux pitons-sentinelles du Parc National. A plus de 700m d'altitude, ces deux majestueux pics de lave refroidis qui se font face prennent toute leur dimension esthétique lorsque, noyés de lumière or au soleil couchant, ils se laissent observer depuis le pont de la Gabarre ou la bretelle de Destrellan. Ce qui n'est pas très fréquent tant elles semblent se satisfaire du voile de brume persistante dans le col du même nom

A partir de la côte caraïbe, la route de la Traversée, aprés l'intersection conduisant au Morne-à-Louis, permet de se faufiler entre ces deux môles résiduels symétriques du volcanisme de la fin de l'ère tertiaire, dans un foissonnement végétal où il fait bon de s'oxygéner. L'arrêt, facilité par de petites aires de stationnement en surplomb, ouvre sur des points de vue panoramiques étonnants de la flore vierge et inextricable quand ce n'est pas sur des fenêtres montrant à perte de vue le Grand Cul-de-Sac marin et la Grande-Terre

Dès la nuit tombée, l'impression de grande découverte laisse la place à un vacarme persistant d'insectes et de batraciens invisibles. Ajouté à cela, le brouillard qui s'épaissit, l'absence d'activité humaine, l'interruption de la circulation, l'overdose de verdure dont le résultat est de faire ressurgir nos terreurs d'enfant. Moralité, avant de vous embarquer pour les Deux-Mamelles la nuit, penser à faire le plein et partez avec une voiture qui vous dispense de toute panne

Pour escalader la Mamelle de Pigeon et celle de Petit-Bourg, il faut emprunter, au pied du col, pendant environ une heure et demie, un sentier flêché. Un restaurant créole d'altitude sait faire récupérer des efforts consentis

Texte : Marie-France et Max Etna - grugeaux.etna@wanadoo.fr