Logo Site Web  - Destination Archipel Guadeloupe - www.guadeloupe-fr.com
Tropical Tour : Agence de Voyages en Guadeloupe

Magazine 'Destination Guadeloupe' :: n°34 :: Juin Juill Août 2009


Newsletter
33 diaporamas
icone facebook 20px x 20px
Le n° 34 sur le site officiel du magazine
Envoyez l'article à un ami
Total du Magazine -7.420 articles lus

Les marchés sous un autre jour

Donner à la ville un centre d'impulsion tout en permettant aux acheteurs de découvrir la production locale, le tout dans un esprit de convivialité retrouvée ; c'est le pari que se fixent
les marchés nocturnes de Moule, Saint-François, Gosier et Sainte-Anne.

Les bourgs de Sainte-Anne, Saint-François, Moule et Gosier accueillent des marchés nocturnes dans un festival de goûts, de couleurs, d'arômes et de senteurs. Ambiance bon enfant et musicale assurée ! À la différence des marchés nocturnes de l'hexagone limités à la saison estivale, leur fréquentation s'étale tout au long de l'année, encouragée par la tombée hâtive du soleil et la fraîcheur tant attendue. Saint-François avec le soutien de l'office du tourisme ouvre le bal le mardi soir, tandis que le mercredi, le marché des producteurs est réservé à la ville du Moule. Le jeudi c'est le marché de Sainte-Anne, le précurseur, qui précède le marché bio du Gosier du vendredi. On s'y retrouve en famille ou entre amis autour des nombreux étals de fruits et légumes de producteurs « peyi » et des stands gourmands et artisanaux. Ouverts souvent jusqu'à 22 h, il est toutefois recommandé de venir assez tôt, les étals des marchands étant dévalisés avec une rapidité qui n'a d'égal que la qualité des produits à la vente. Force est de constater que ces lieux bucoliques deviennent des incontournables de la vie quotidienne des Guadeloupéens, mais également des touristes venus goûter un folklore qu'on retrouve ici et nulle part ailleurs.

Des goûts et des couleurs

Dès le coucher du soleil, producteurs, artisans, cuisinières affluent de tous les coins de l'île et côtoient les pacotilleuses* et de petits brocanteurs. Les uns installent leurs étals sur de longues tables rectangulaires recouvertes de tissu ou toile cirée en madras ou se contentent comme beaucoup de maraîchers d'ouvrir le hayon de leur petit camion. Les dialogues s'instaurent entre vendeurs et acheteurs désireux de tout savoir des pommes malaca, surelles, cannelle, prunes-café ou chenilles, mombin, sapotille ou tamarin côté agrumes, ou sur la cristophine, l'igname, le giraumon, le gombo ou l'infinie variété des piments. Des parfums d'épices s'échappent des paniers ou des sachets de jute. Outre les classiques muscade, gingembre, cannelle et vanille, les graines à roussir pullulent entre coriandre, cumin et graines de moutarde, sans omettre les étoiles anisées, la poudre de coco ou la fameuse poudre de Colombo, ingrédient indispensable à la confection du plat du même nom. Des doudous créoles font sentir le fumet de leurs acras succulents et des boudins noirs cuisinés dans de grandes gamelles en fer blanc. Elles se feront un plaisir de les faire goûter puis de les envelopper dans du papier ou dans une barquette en aluminium à emporter. Parfois même, un boulanger ambulant expose ses pains au giraumon, au k-manioc*, à la farine de banane, aux ignames.

Les oeufs du pays sont ici du jour pour les amateurs de cuisson à la coque. Prétexte à fête populaire et à soir de liesse, les sonos en bonne place diffusent zouk, salsa, biguine et donnent lieu parfois à des scènes amusantes dans l'allée principale.

À chacun son petit plus

Si tous ces marchés semblent offrir les mêmes prestations, chacun se distingue pourtant par un petit plus. Ainsi, au Gosier, on peut savourer des kassav, sorte de galettes de manioc en créole guadeloupéen, fourrée au coco ou à la confiture, assis sur les marches en bas de l'église ou boire un petit verre de punch à la buvette lolo. Au Moule et à Saint-François, Marie-Laure confectionne des spécialités indiennes dont elle a le secret. Le marché de Sainte-Anne, précurseur en la matière est le plus authentique, composé de maraîchers qui ne se soucient pas pour le moment de l'avancée probable d'artisans et de camelots. Mais le succès aidant, il n'est pas à l'abri de s'étendre pour afficher une image plus commerciale.

Les marchés nocturnes de la Guadeloupe oeuvrent sans doute davantage pour le tourisme local que le plus abouti des montages professionnels. Ce concept inédit sait plaire au public. Imaginé soit par une association, soit par un office de tourisme, soit encore par un groupement de producteurs locaux, il naît d'une double nécessité : faire connaître un art de vivre local en mettant en scène les talents des maraîchers et de la gastronomie.

*Pacotilleuses : marchandes dominicaises qui sillonnent les îles en bateau munies de grands paniers (en général de vêtements) et n'ont pas d'emplacement régulier.

*K-manioc : en Guadeloupe, on dit manioc doux ou K manioc en Grande-Terre.

Pratique

Marché agricole des producteurs de Moule
- Tous les mercredis après-midi face à la mer de 14 h à 22 h,
- « Vini consommé local pou viv lontan : nou ka atan zot ! ».
- Contact : office de tourisme de Moule. Tél. : 05 90 23 89 03.

Marché de fruits et légumes à Sainte-Anne 
- Du 02 octobre 2008 au 03 septembre 2009
- Contact : service municipal de Sainte-Anne. Tél. : 05 90 21 23 83. Tous les jeudis à partir de 18 h à l'espace Valette (près du stade municipal).

Marché du Gosier 
- Dans le bourg, tous les vendredis soir.
- Tél. : OMCCS / mairie de Gosier : Tél. : 05 90 84 86 86.

Marché nocturne de Saint-François
- Tous les mardis, avenue de l'Europe.
- De 17 h à 21 h. Tél. : 05 90 88 72 54.
Couverture du n° : 34 Les marchés de nuit
Les marchés de nuit : sommaire du n° 34 : Éditorial, La Guadeloupe à pied, A l'assaut du GR G1, Les marchés sous un autre jour, L'Îlot fruits : Des gîtes écologiques et écotouristiques, Villa Dao : Un lieu privilégié pour des vacances idylliques, Dossier : Randonner dans l'archipel, Dossier : Descente en canyoning de la Ravine chaude , Dossier : Dans le sillage de la cascade, Dossier : Précieuse comme un secret, Dossier : Randonnée bucolique à Désirade, À lire : Dictionnaire culturel des Caraïbes, À lire : Savannah Blues , À lire : Ces Noirs qui ont fait la France, À lire : Une trace du passé, Actu : TOURISME : Le marché de la croisière au plus mal , Actu : 44 JOURS DE GREVE, Actu : NOUVEAU : Un kayak translucide pour observer les fonds marins, Actu : TRANSAT BPE : Jumelage artistique entre Belle-Ile-en-Mer et Marie-Galante, Actu : AGRICULTURE : La banane antillaise plus saine, Actu : L'aire de pique-nique de Corossol bientôt rénovée, Actu : PROJET : Création d'un atlas des paysages, Actu : ENVIRONNEMENT : Un cabas pour la vie, Actu : Les pizzas de l'Arbre à pâtes , Actu : ACCESSIBILITE : Le Label Tourisme et Handicap lancé en Guadeloupe, Actu : PLONGEE RESPONSABLE : Alavama obtient la marque de confiance du parc nati, Actu : ACCESSIBILITE BIS : Une joëlette pour découvrir la forêt tropicale ,
Voir le numéro : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
Tout sur le Magazine Actuellement en kiosque S'abonner à la version papier Se procurer la version numérique www.destination-guadeloupe.com
Cette page est destinée à votre usage strictement personnel : toute reproduction, même partielle, des textes ou d'images est interdite sans l'accord préalable écrit du ou des auteurs, ou de leurs ayants droit.